Menu

Enseignement

Recherche

Voir le CV

Voir les coordonnées

Visites

 20805 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Réseaux sociaux
Recherche - Projets

TERRE-ISTEX (Projet chantiers d'avenir Equipex ISTEX) : 2016-2017 (en cours)

Description

Le projet interdisciplinaire TERRE‐ISTEX a pour objectif d’identifier l’évolution des fronts de recherche en relation avec les territoires d’études, les croisements disciplinaires ainsi que les modalités concrètes de recherche à partir des contenus numériques hétérogènes disponibles dans les corpus d’ISTEX et dans un corpus de thèses électroniques. Le projet se décompose en trois actions principales : (1) identifier les périodes et les lieux qui ont fait l’objet d’études empiriques et dont rendent compte les publications issues des corpus analysés, (2) identifier les approches (méthodes et concepts) mobilisées pour la réalisation de ces études et enfin (3) développer un démonstrateur Web de recherche d’information géographique (RIG). Les deux premières actions feront intervenir des approches combinant des patrons du traitement automatique du langage naturel à des méthodes de fouille de textes. En croisant les trois dimensions (spatial, thématique et temporel) dans un moteur de RIG, il sera ainsi possible de comprendre quelles recherches ont été menées sur quels territoires, selon quelles approches et à quel moment.

Mots-clés : Fouille de textes, Traitement Automatique du Langage Naturel, information géographique, territoire, multidisciplinarité, veille, fronts de recherche.

TECTONIQ (porteur du projet PEPS, financement CNRS/inter MSH) : 2014-2016 (en cours)

Lien vers le site par ici

Description

Le projet TECTONIQ étudie les dispositifs numériques mis en place pour diffuser et échanger les informations relatives au patrimoine naturel et culturel du territoire, ainsi que leurs usages par les différents acteurs impliqués (citoyens, entreprises, scientifiques, collectivités, etc.). Il se décompose en deux axes. Le premier consiste à dresser un état du patrimoine valorisé dans les contenus numériques. Cela implique une première étape visant à cartographier les dispositifs existants sur le territoire, puis à récolter les données numériques patrimoniales diffusées. Une seconde étape vise, d’une part, à extraire les informations patrimoniales à partir du gros volume de données hétérogènes identifié et, d’autre part, à mettre en œuvre leur agrégation et structuration dans un objectif de découverte de nouvelles connaissances. Le second axe s’attache à analyser les usages de ces informations patrimoniales par les différents acteurs. L’originalité du projet proposé est de s’inscrire dans une démarche pluridisciplinaire visant à fournir aux acteurs une aide à la découverte de connaissances propres à leur territoire, ceci grâce à l'extraction, agglomération et visualisation de ces connaissances.
 
Les premiers résultats de cartographie des acteurs sur le territoire Nord Pas de Calais sont disponible ICI.

DRTD-SHS (financement MSH) : 2014-2015 (en cours)

Lien vers le site par ici

Description

Universités et organismes de recherche s'engagent dans la gestion et valorisation des données de la recherche en open access. Leur objectif : accélérer la communication directe, faciliter l'accès aux résultats, augmenter la visibilité et l'impact de leur recherche, et améliorer l'information du grand public. Avec le développement de l'eScience, l'accès aux données de la recherche devient un enjeu important pour les dispositifs de la communication et veille scientifique. Tandis que les projets d'infrastructure portent avant tout sur de grands réservoirs de données (big data), d'autres résultats de la recherche restent moins accessibles. Objet Nous nous intéressons aux petits ensembles de données (small data), produits par des doctorants et diffusés avec les thèses de doctorat : des annexes, du matériel audio-visuel, des tableaux et bases de données, résultats bruts d'enquêtes etc. Hier déposé comme matériel complémentaire avec un exemplaire de la thèse dans les bibliothèques universitaires, aujourd'hui, avec la mise en place des dispositifs de thèses électroniques, ce matériel est diffusé sur des serveurs et plateformes documentaires. Source potentiellement riche d'information dans tous les domaines scientifiques, ce matériel est pourtant peu exploité à ce jour. Un intérêt particulier est la nature non commerciale et publique de la plupart de ces résultats. Notre travail consiste à faire un état des lieux et à contribuer à une meilleure diffusion, valorisation et exploitation de ces données de la recherche.

EQU (Université Lille 3) : 2015 (en cours)

Description

Les objectifs de notre travail sont organisés autour des problématiques de recherche identifiées. Tout d'abord, il s'agit d'étudier quelles stratégies mettent en oeuvre les opérateurs et les médecins du SAMU afin de comprendre les appelants et surtout de faire le bon diagnostic et prendre la bonne décision quant au « patient » à « soigner ». Pour ceci, grâce à l'analyse des conversations du centre d'appels et de forums de discussions médicales, plusieurs points méthodologiques devront être abordés :
  • interopérabilité sémantique : les mots utilisés par les appelants (il n'est pas comme d'habitude, le visage de mon père est bizarre, ma mère est essoufflée) et leur signification contextuelle (par exemple, essoufflé peut être indicatif d'une dyspnée, le visage bizarre peut être indicatif d'une paralysie faciale et donc d'un AVC) afin d'améliorer l'intercompréhension entre ces deux catégories de personnes ;
  • émotivité : l'emprise des émotions dans la communication surtout lorsqu'elles empêchent de communiquer les informations principales et nécessaires afin de contrer l'expression excessive des émotions et d'améliorer la qualité de la communication ;
  • rhétorique et stratégies : les stratégies mises en place par le personnel des SAMU pour orienter les appelants, les rassurer et leur faire dire les informations nécessaires et suffisantes ;
  • soigner avec les paroles : sans aucune intervention directe, mais uniquement par la parole, aider les appelants à faire les premiers gestes de secours nécessaires avant l'arrivée du SAMU.
De manière plus globale, grâce à une collaboration multidisciplinaire et l'analyse des données diverses (e.g., appels téléphoniques, discussions avec le personnel du SAMU et informations des réseaux sociaux), nous voulons modéliser le métier du SAMU du point de vue linguistique et éthique, pour faire mieux connaître ce métier auprès des populations et pour créer un guide qui pourrait aider les nouveaux arrivants à maîtriser mieux et plus rapidement leur métier.

ANIMITEX (Mastodons, CNRS) : 2013-2014 (en cours)

Lien vers le site par ici

Description

La mise à disposition des données satellites à haute et très haute résolution avec une forte répétitivité temporelle pose le problème d'une analyse efficace et rapide de la multitude d'informations qu'elles contiennent. Celle-ci demande un investissement humain conséquent et nécessite de recourir à des méthodes complémentaires de celles de télédétection pour répondre aux enjeux sociétaux associés. Le projet ANIMITEX, ambitieux et exploratoire, s'inscrit dans ce contexte et a pour objectif d'exploiter des données textuelles massives et hétérogènes afin d'apporter des informations cruciales permettant de compléter l'analyse des images satellites. Le consortium proposé repose sur des compétences fortes en fouille de texte et télédétection des laboratoires impliqués afin de mettre en place une synergie d'excellence permettant de répondre à la problématique posée.

PEPS HuMaIn (CNRS) : 2013-2014 (en cours)

Lien vers le site par ici

Description

Les recherches fédérées autour des trois projets PEPS, vise à produire des connaissances nouvelles à travers une analyse fine des interactions et des sentiments véhiculés dans les publications issues des réseaux sociaux, en particulier Twitter. Pour mener à bien ces travaux, des chaînes de traitements ont été produites et une analyse pluridisciplinaire des résultats a été menée (linguistique, socio-linguistique, politique, communication et informatique). Une confrontation de différentes approches/algorithmes et une analyse contrastive a été menée à partir d'un même jeu de données de tweets issus du projet POLOP (http://www.lirmm.fr/~bouillot/polop/polop.html). Le corpus mis en commun était constitué de tweets échangés durant trois débats politiques précédant les premier et second tours des élections présidentielles 2012.

SENTERRITOIRE : 2012-2014 (en cours)

Lien vers le site par ici

Objectifs

Le projet SENTERRITOIRE a pour objectif de proposer un environnement décisionnel basé sur une analyse automatique des textes liés à l’aménagement du territoire. Le projet se décompose en deux axes de recherche :
  • l’extraction de descripteurs géospatiaux dans les textes. Ces derniers nécessitent ensuite d’être enrichis par des informations caractérisant plus largement le concept de « territoire » afin d’analyser automatiquement l’utilisation de ces concepts dans les textes, et les perceptions qu’ils véhiculent.
  • l’analyse du sentiment lié à ces entités spatiales. L’objectif est de proposer une méthode automatisée et non supervisée permettant de (1) identifier un vocabulaire d’opinions propre au domaine de l’aménagement du territoire et (2) identifier des relations entre les opinions et les descripteurs géospatiaux marquées dans les textes.

Introduction

L’extraction d’informations spatiales au sein des documents est un premier pas pour définir une méthode de découverte semi-automatique de la perception des territoires. Ceci reste un enjeu majeur dans le contexte de l’aménagement et des débats publics associés. L’originalité du projet proposé est de s’inscrire dans une démarche pluridisciplinaire initiée à partir d’une méthode automatique visant à fournir aux géographes et, aux environnementalistes, … une aide à la découverte de connaissances. Des verrous sont associés à l’hétérogénéité des documents manipulés aussi bien dans leur structure que dans leur contenu (rapports techniques, compte-rendu de réunions publiques, cahiers d’acteurs, articles de journaux, blogs, interviews retranscrits).

ANR Geonto : 2008-2011

Lien vers le site web par ici

Objectifs

La réalisation de ce projet passe par 3 objectifs :
  • construire des ontologies associées à des bases de données par exploitation de leurs spécifications (documents textuels), ou associés à un corpus de documents géographiques moins techniques.
  • aligner les ontologies obtenues et étudier leurs différences.
  • apparier les schémas des bases de données via les ontologies, et développer un moteur de Appel à projets ANR-07-MDCO 3 annexe technique recherche d'information dans une base de documents via ces mêmes ontologies.

Introduction

Ce projet vise l'interopérabilité de diverses données géographiques hétérogènes. Deux objectifs applicatifs sont tout particulièrement visés. Le premier est l’intégration de bases de données géographiques hétérogènes, opération qui est nécessaire pour faciliter leur gestion (saisie, maintenance, mise à jour) et pour permettre des analyses combinant ces différentes bases. Cette tâche passe par la mise en correspondance des schémas des bases qui est complexe du fait que chaque base a été conçue indépendamment des autres et que les choix de modélisation effectués sont fonction des besoins de chaque concepteur. Il en résulte une grande hétérogénéité des schémas, tant du point de vue de leur structure, que des noms des entités, des attributs, des domaines de définition associés aux valeurs des attributs. Le deuxième objectif applicatif est l'interrogation d'une collection importante de documents textuels plus variés et destinés à un plus grand public que les bases de données précédemment mentionnées. Ces documents font référence à divers lieux nommés qui, s'ils sont identifiés, sont un point d'entrée essentiel sur lequel peuvent se baser de nombreuses requêtes. Ces documents s'appuient aussi sur un vocabulaire géographique qui, s’il est explicité et formalisé, peut servir à produire de puissants index sur lesquels peuvent s'appuyer des langages d'interrogations expressifs....

Date de création : 03/02/2014 @ 14:20
Dernière modification : 06/02/2016 @ 17:02
Catégorie : Recherche

 
Actualités

Recherche :

  • 9/13 mai 2016 : Communications à la conférence ACFAS (84ème conférence de l'ACFAS sur le thème "Points de rencontre").
  • 17/18 mars 2016 : Communication à la conférence CIST 2016 (En quête de territoire(s) ? / Looking for territories?).
  • 19 janvier 2016 : co-organisation de l'atelier GAST dans le cadre de la conférence EGC2016 à Reims.
  • 2015 / 2017 : Coordinateur du groupe de travail GAST (Gestion et Analyse des Données Spatiales et Temporelles
  • Projets en cours :
^ Haut ^